Vendre son bien au meilleur moment

21 Déc,2021 | Immobilier

Quel est le meilleur moment pour vendre son bien immobilier ?

« Quel est le moment le plus opportun pour vendre ? », c’est LA question que se pose tout propriétaire d’un bien immobilier. En effet, vendre son bien est une décision importante qui demande de l’énergie et un peu de préparation. C’est pourquoi il faut se renseigner pour connaître le moment idéal et surtout, ne pas se précipiter. Il faut savoir qu’en immobilier, la demande n’est pas constante. Il y a des périodes plus propices que d’autres pour vendre. C’est ce qu’on appelle la saisonnalité immobilière. Dans cet article, nous allons faire un point complet sur le sujet et vous aider à bien vous organiser.

 

Les meilleures périodes pour vendre vite et bien

 

Il existe plusieurs saisons immobilières au cours de l’année. Elles sont influencées par les conditions météorologiques, mais aussi les événements démographiques et économiques. En effet, lorsque l’économie est au beau fixe, la demande augmente et les prix aussi. Voyons ensemble les 4 saisons pour définir le moment idéal pour vendre.

En été : mettez votre bien en lumière

L’été n’est pas vraiment la meilleure période pour vendre son bien immobilier, cependant elle n’est pas dénuée d’intérêt. En effet, la saison estivale est connue pour la baisse de son rythme en termes de demandes, mais aussi d’offres sur le marché. Avec moins de biens concurrents, vous pourriez tirer parti de la situation pour vous faire remarquer par les acheteurs. Qui plus est, ils peuvent être pressés s’ils doivent emménager à la rentrée et donc accélérer leurs démarches de financement pour signer plus rapidement.

Notre conseil ? Si le bien à vendre se situe dans le Sud de la France, pensez à décaler vos visites aux heures les moins chaudes de la journée ou à valoriser le système de climatisation. Si votre bien comporte un extérieur (terrasse, jardin, piscine…), l’été est le moment idéal pour susciter un coup de cœur des acheteurs.

Maison avec piscine

En automne : un moral et un volume d’acquéreurs en baisse

La rentrée de septembre relance les transactions immobilières, mais ce phénomène est de courte durée. Comme en été, la concurrence est faible, mais le volume d’acquéreurs potentiels l’est aussi. En effet, l’automne relance aussi la grisaille et la baisse de moral du côté des acheteurs.

Valoriser le confort d’un logement chaleureux pendant l’hiver

En hiver, la vente de votre bien dépendra de sa typologie. S’il comporte un extérieur, il ne sera malheureusement pas mis en valeur. Dans ce cas, il est plus interessant de reporter la vente si vous en avez la capacité. 

Avec la chute des températures, les visites risquent de se faire encore moins nombreuses. Egalement, les négociations de prix seront encore plus ardues. Pour réussir à vendre en hiver, il faut vraiment que votre bien soit situé dans un secteur attractif. S’il son secteur n’es pas attractif, il peut avoir des prestations exceptionnelles qui sauront faire la différence. Par exemple, un bâtiment de prestige ou une économie d’énergie optimisée peuvent faire changer la vue d’un bien. De plus, misez sur le home staging ! En faisant de votre intérieur un véritable cocon, le potentiel acheteur se sentira chez lui et aura plus facilement envie d’acheter.

a vendre maison cocooning

Le printemps : la saison idéale

Cette période est propice pour vendre un bien immobilier. Toutes les conditions sont réunies : les températures sont douces, le moral des acquéreurs potentiels est au beau fixe et les transactions sont plus compétitives. 

En tenant compte de la chronologie classique d’un achat (visite, contre visite, offre, compromis, acte officiel, emménagement) et du délai associé (3 mois en moyenne), commencer les démarches au printemps signifie généralement emménager en été. Si vos acheteurs sont un couple avec enfant(s), ils privilégieront ce scénario. Cela leur permettra de réaliser une rentrée scolaire dans des conditions optimales.

 

La chronologie parfaite pour l’achat – revente

 

Dans quel ordre bien faire les choses quand on veut acheter un nouveau logement en revendant son bien actuel ? Nous vous avions déjà conseillé pour l’achat de votre 1er bien immobilier. Voici les scénarios possibles pour ce nouveau projet.

 

Stratégie 1 : Acheter et vendre en même temps

Timing : Vous mettez en vente votre bien actuel au moment où vous négociez l’achat d’un nouveau bien et vous trouvez immédiatement un acquéreur.

La vente de votre ancien bien immobilier peut vous permettre de payer l’achat de votre nouveau logement, sans avoir à, de nouveau, injecter un apport personnel. Dans ce cas de figure, le plan de financement est simple à réaliser. Les fonds de la vente financent tout ou partie de votre achat. Les deux dossiers (achat, vente) se mènent en parallèle et vous veillez à faire coïncider les dates des transactions. Encore faut-il trouver un acquéreur pour votre ancien bien.

 

Stratégie 2 : Vendre avant d’acheter

Timing : Vous vendez votre bien actuel sans avoir encore trouvé le futur bien à acheter.

Cette approche présente le risque suivant : que faire si vous ne trouvez pas rapidement de bien parfait pour vous à acheter et pouvoir vous reloger ? Une fois votre ancien bien mis sur le marché, vous devrez vendre et réfléchir à un plan B. Plusieurs options sont alors envisageables :

  • La plus sécurisante : Négocier votre date de départ avec l’acquéreur de votre bien actuel
  • La plus coûteuse : Louer le temps de trouver le bien immobilier qui convient pour l’achat (et prendre le risque de verser un loyer qui entamerait le capital prévu pour l’achat). Toutefois, cette option permet de repérer et tester un quartier qui vous plait et de sécuriser par la suite votre passage à l’achat.

 

Stratégie 3 : Acheter avec un prêt relais puis vendre

Timing : Vous achetez un nouveau logement avant de vendre l’ancien.

Le prêt relais est un apport allant de 60 à 80% de la valeur du bien actuel estimé.  Il permet d’acheter un nouveau bien immobilier, en étant encore propriétaire de l’ancien. Vous contractez alors deux prêts en parallèle. Le prêt relais comme apport pour la vente et un prêt immobilier classique à plus long terme sont contractés simultanément.

Le prêt relais a évidemment un coût. Plus la revente de votre bien actuel prend du temps, plus la facture gonfle. Il est donc important de réaliser des estimations et de privilégier un scénario de vente à court terme où le prêt relais sert juste de sécurité.

Les saisons ont un impact sur les prix de l’immobilier, mais comme nous l’avons vu ici, ce n’est pas la seule donnée à considérer. Il faut également regarder l’évolution du marché et choisir un moment où il y a moins de concurrence. Eu égard à la saisonnalité des prix, il est encore plus important de bien choisir son moment pour l’achat. Pour être certain de faire le bon choix quelle que soit la saison, chez Weloge, nous vous accompagnons dans toutes vos démarches immobilières d’achat et de vente. Retrouvez notre équipe de Welogeurs partout en France !

 


Envie de partir à la découverte de nouveaux conseils : Inscrivez-vous aux newsletters Weloge pour en savoir plus et rester informé des astuces déco, des conseils pour mieux vivre et des infos autour de l’immobilier.

Articles à la une

Vous aimerez aussi certainement l’un de nos derniers articles. 

Investir : Quels sont les différents types d’investissements ?

Investissement locatif dans le neuf : Pinel, LMNP, que choisir ?

Profiter pleinement de la lumière naturelle de son intérieur

Pin It on Pinterest